Salut à tous

 

En ce mois de rentrée, le Samarkand a revêtu de nouvelles couleurs, du moins si on peut appeler ça ainsi. Car ça y est, nous sommes enfin dans la phase de peinture, après avoir passé un nombre incalculable d'heures à poncer et enduire la coque. Maintenant, je vous parle d'expérience, et je peux vous dire que s'il existe bien un vrai métier, c'est celui de ponceur de coques! Fort heureusement, l'équipe y croit toujours et même de plus en plus, donc elle ne ménage pas sa peine, n'est ce pas Guillaume?

DSCN0895

Justement, nous voyons là mon ami Guillaume qui prend la pose avant la peinture. Il est content que la phase de ponçage soit terminée, mais en même temps, il a pris du muscle, car c'est très physique, donc au final il ne se plaint pas.... Remarquez le tableau arrière multicolore avec toutes les couches d'enduits successives.

DSCN0898

Toute la coque est comme ça, le plus dur ça a été de faire des lignes de bouchain bien droites. On a commencé dès samedi midi. David nous a amené son pistolet dernière génération et son compresseur de 100 litres. Il faut comprendre que le Samarakand est pour lui un terrain d'entrainement, mais il a un bon niveau, n'ayez crainte. Si vous avez un bateau à peindre, faites moi signe, je lui transmettrai.

DSCN0894

Ma mission à moi était de faire les mélanges de peinture, c'est dans mes cordes......

DSCN0903

.......et l'artiste, avec son assistant peignent.

DSCN0918

Rapidement, ça prend tournure, les 3 couches ont été passées en un rien le temps, juste le temps de faire une pause pour saucissonner entre la première et la deuxième couche.

DSCN0912

Le résultat final est vraiment sympa, on en regretterait presque de ne pas rester sur cette couleur blanche. Mais bon, ça sera encore mieux en couleur.

DSCN0927

Un coup supplémentaire sur les quilles pour utiliser les restes de peinture, ça leur fera une couche de plus, ça ne peut pas faire de mal.

 

Voilà, après 18 litres de peinture et 3 couches d'apprêt, nous sommes prêts à passer au ponçage au grain fin de cette coque toute blanche. Encore quelques heures de ponçage à prévoir, mais le résultat obtenu pour l'instant est déjà pas mal du tout, on ne devrait pas avoir à faire trop de rattrapages. Après c'est la phase la plus délicate, celle de la peinture, mais David est confiant, donc moi aussi..... Le moral est au plus haut et peut-être, je dis bien peut-être, le prochain article montrera enfin le bateau dans sa livrée définitive......Et merci à David et Guillaume pour leur aide et leur bonne humeur!

Atchao!