Salut à tous

 

Torpeur estivale pour tous? Non, pas pour tout le monde: l'équipe du Samarkand continue à s'activer et est actuellement en phase de finitions de la coque, avant peinture. On en reparlera plus tard.

En attendant, il y a un autre chantier qui est bien avancé, c'est celui des quilles, qui sont pratiquement finies. Je dois dire, comme m'avait d'ailleurs prévenu David Réard, que c'est vraiment un sacré chantier que de faire ses quilles soi même, et je comprends très bien que la majorité des contructeurs préfèrent sous-traiter cette tâche. Mais il est vrai que d'un point de vue des économies réalisées, il n'y a pas photo, à fortiori quand il y a deux quilles à fabriquer comme c'est notre cas. En même temps, je mentirais si je vous disais que j'ai trouvé ce boulot fastidieux. J'ai au contraire, pour ma part, trouvé cette phase plutôt très intéressante, notamment d'un point de vue technique, et parfois impressionnante, en particulier au moment de la fonte du plomb. Compte tenu de la spécificité de ce travail, il a fallu souvent faire appel à l'aide extérieure des amis et ça a beaucoup ajouté à l'intérêt de l'opération, car ça s'est fait dans une très bonne ambiance. Je dirais même que c'est typiquement le genre de travail à faire en bande.

Donc voici des photos des deux pattes blanches:

2 quilles de côté

Ci dessus, on les voit de côté, dans leur petit ber de transport spécialement conçu par la maison pour éviter qu'elles ne basculent sur le côté (c'est déjà arrivé une fois à l'une des deux, ça suffit comme ça). Il y aura quelques petites retouches sur la quille de droite sur la photo, mais c'est du détail. Celle de gauche pour sa part est prête.

2 quilles de l'AR

Et là une vue plus proche, par l'arrière. Sous cet angle de vue, avec un peu d'imagination, on dirait deux petits sous-marins. Ca tombe bien, elles iront sous la surface....  Elles sont apprêtées, prêtes à peindre. La partie qui n'est pas peinte est destinée à recevoir la stratification expérieure qui reliera les quilles à la coque. Pour les amateurs de chiffres, elles pèsent 850 kg chacune.

Maintenant, il va falloir imaginer et valider la méthode pour les fixer à la coque, mais on a tout le temps, ce sera au moment de la mise à l'eau, donc on a largement le temps de penser aux scénarios pour la pose. Mais ne vous inquiétez pas, les ingénieurs du bureau du chantier phosphorent déjà à fond là dessus!

 

Allez, bon courage aux vacanciers et quant aux autres, reposez vous bien!

 

JF